La renaissance du mail des Saules

La volonté municipale

Le mail des Saules, conçu à la fin des années 70, respectait déjà l’un des concepts fondamentaux défendus par la Municipalité : l’équilibre entre urbanisme et espaces verts.

En 40 ans, les arbres ont naturellement dépéri. Atteints d’une maladie, ils devenaient dangereux pour les usagers du mail et il devenait donc nécessaire de réhabiliter ce site naturel.

La Ville a lancé un concours de maîtrise d’œuvre en octobre 2015 afin de concevoir un projet adapté  aux besoins des habitants, qui ont été consultés dès le début du projet.
Le chantier a débuté au second trimestre 2017 et doit finir en 2020.

 

Un mail historique

Le mail des Saules relie les quartiers du Parc et des Saules. Cet axe majeur de Guyancourt est un vrai lieu de vie, un espace partagé qui permet de rejoindre la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines, le collège, le lycée hôtelier, les commerces ou les entreprises voisines. Il est aussi un lieu de détente pour les enfants et les familles.

À la fin des années 1970, 350 Saules ont été plantés avant que les résidences riveraines de ce mail ne sortent de terre. Presque 40 ans plus tard, les arbres ont dépéri pour plusieurs raisons : perturbation du sol (manque d’alimentation en eau…), compaction des terres lors des opérations de construction et, depuis quelques années, présence d’un champignon, le Phellin tacheté

Le Mail en chiffres :

17 000 m2
350 saules plantés à la fin des années 70

La Ville à l’écoute des habitants

Avant son lancement, le chantier fait l’objet d’une large information et d’échanges. Les élus et les services municipaux ont présenté le projet aux habitants le 28 septembre 2016. Le long temps d’échanges, avec les 200 riverains présents, a permis de répondre à certaines questions, d’enregistrer, pour étude, d’autres remarques et de pointer l’usage mixte de la promenade (un espace partagé de cheminements piétons, cycles, zones de repos ou de jeux).

Afin de rester à l’écoute des habitants, un registre accompagnait une exposition sur ces futurs aménagements à la maison de quartier Auguste-Renoir. La faisabilité des remarques a été étudiée par la Ville et les équipes techniques pour envisager leur intégration au projet.

 

Rencontres avec les écoliers

 

La Ville a échangé avec deux classes de CM2 de l’école Sonia-Delaunay sous forme d’ateliers interactifs pédagogiques : les enfants ont été invités à se rendre sur le mail en mars 2018 pour constater l’état actuel du lieu, de ses arbres, de sa signalétique et de sa voirie.

Suite à ce mini diagnostic, les services de la Ville ont répondu aux questions des jeunes habitants et ont retracé pour eux l’histoire du mail. Ensuite, les services Techniques sont intervenus au sein de l’école pour expliquer et détailler les différents corps de métiers qui interviendront tout au long de cette réhabilitation.

Le projet de requalification respectera le Projet d’Aménagement et de Développement Durable qui définit trois axes majeurs pour faire de Guyancourt : une ville pour tous, une ville pratique, une ville agréable. Il pérennisera la vocation du mail à n’accueillir que des circulations douces (piétonnes et cyclables).

Le mail des Saules prendra la forme d’une voie verte centrale de 6 à 12 mètres de large agrémentée d’espaces végétaux et de nouvelles espèces de Saules à l’ombrage agréable l’été et laissant filtrer le soleil l’hiver.

Le sol sera en granit spécialement taillé pour réduire le risque de glissades et les nuisances sonores, même si la promenade sera éloignée des habitations. Le parcours sera rythmé par des différences de niveaux liées par des rampes. Des bancs seront installés et certains d’entre eux seront dotés de dossiers (ceux situés loin des habitations) et d’accessoires spécifiques pour empêcher les utilisations inadaptées (skate…). Pour préserver la propreté des lieux, des corbeilles seront installées au fil de la balade. Plusieurs aménagements ont été prévus pour permettre de circuler à bicyclette aux côtés des piétons en toute sécurité, à commencer par la largeur de la voie verte.

Les abords des sentes perpendiculaires au mail des Saules seront dégagés, ce qui permettra aux cyclistes de mieux voir et de ralentir si besoin. Ils pourront utiliser les stationnements qui seront créés spécialement pour eux devant les commerces et la Maison de quartier, et pourront rejoindre le boulevard Paul-Cézanne depuis la place Van-Gogh. La voie verte a été conçue pour leur permettre de se promener à une allure tranquille, tandis que ceux souhaitant se rendre rapidement à destination de la gare par exemple pourront emprunter la piste cyclable créée dernièrement sur l’avenue du 8 mai 1945.

La place située à l’intersection de la rue de la Mare de Troux, permettra aux commerces de profiter des terrasses aux beaux jours. La grande girouette sera valorisée au travers d’une grande zone plantée et la place Vincent-Van-Gogh sera aménagée afin de créer un parvis pour la Maison de quartier Auguste-Renoir et de mettre en valeur les terrasses des commerces. une aire de jeux pour les tout petits sera conservée du côté de cette entrée du mail. Les véhicules de secours accéderont au mail des Saules par les voies adjacentes, comme cela est déjà le cas aujourd’hui.

Tout a été étudié pour permettre l’accès aux personnes à mobilité réduite (rampe d’accès, angle des pentes, largeur des cheminements, contrastes de couleur sur la pierre, dalles podotactiles…). La commission d’accessibilité communale de la Ville composée d’élus et d’associations (APF, CAP Sport Aventure Amitié, ADeSDA 78, APAjH, ANMCGA, Du Fun pour tous) et l’institut médico-éducatif Alphée, s’assurera, en amont, que les aménagements prévus sont efficaces et réglementaires. D’autres aspects ont aussi attiré votre attention comme la sécurité, l’environnement paysager ou encore l’organisation du chantier

Le mail en chiffres

10 % supplémentaire d’espace végétalisé à la fin des aménagements
Coût prévisionnel des aménagements : 2 291 260 € pour la Ville

L’éclairage

Les habitants ont demandé à ce que l’éclairage soit amélioré pour plus de sécurité. Ce sera le cas. en plus d’être économiques et durables (ampoules à LeD et système pour éviter la diffusion vers le ciel), les lampadaires seront installés de manière à éclairer uniformément les lieux. Chacun pourra ainsi profiter pleinement de la promenade, même après le coucher de soleil. Les zones plantées seront peu éclairées afin de ne pas perturber le développement de la faune et de la flore locale tandis que le cheminement piéton sera, lui, plus éclairé.

Les regroupements bruyants et la vidéoprotection

Les habitants ont demandé quelles solutions étaient prévues pour éviter les regroupements bruyants et si des caméras pouvaient repérer les éventuels perturbateurs. La Ville a déjà installé des caméras de vidéoprotection dans le quartier pour veiller à la tranquillité des promeneurs. Cette installation s’accompagne de l’action  menée sur le terrain grâce aux patrouilles des policiers municipaux.

Les deux roues à moteur

Les habitants ont suggéré d’installer des limiteurs de vitesse (ou autres systèmes) pour faire ralentir les deux roues motorisées et réserver la voie verte aux deux roues sans moteur uniquement.
La largeur du mail des Saules et le fait qu’il soit relié à de nombreuses sentes et entrées de résidence ne permet malheureusement pas d’installer des barrières anti-mobylettes. Des potelets seront installés pour empêcher les accès aux véhicules à quatre roues.

Les plantations

Les habitants ont  attiré l’attention de la Ville sur plusieurs points concernant les plantations dont le fait d’utiliser des espèces non-allergènes, de planter de grands arbres et de les protéger du vandalisme, de mettre davantage de fleurs et de conserver quelques saules pleureurs. Vous nous avez également alertés sur le risque de dépôt sauvage dans les bosquets.
Les services Techniques de la Ville et le bureau d’études arboriste vont apporter toute leur expertise sur le projet. Ainsi, les essences les moins allergènes seront choisies et la palette végétale offrira aux passants un éventail de plantations avec, tout au long de l’année, des couleurs variées grâce à leurs écorces, fleurs, feuilles ou fruits. La Ville plantera également quelques grands arbres qui structureront le projet dès leur plantation. De nouvelles essences de Saules, mieux adaptées au lieu, feront partie du paysage.
À noter que le caractère surélevé de la promenade réduira considérablement le risque de dépôt sauvage dans les bosquets.

Les habitants ont questionnés la Ville sur les solutions envisagées pour éviter la détérioration des revêtements minéraux par les végétaux. Pour des raisons de sécurité liées à l’état phytosanitaire des arbres composant actuellement le mail des Saules, la Ville a décidé de remplacer les Saules pleureurs par d’autres essences d’arbres  dont certaines variétés de saules au système racinaire adapté à la configuration actuelle des lieux. De plus, ces plantations s’épanouiront majoritairement dans les espaces plantés situés tout au long de la voie verte afin de ne pas causer de dégâts pour les habitations et les espaces minéralisés.

La rue de la Mare de Troux

Certains habitants ont souligné un problème de sécurité au croisement du mail des Saules et de la rue de la Mare de Troux. Différentes options ont été proposées pour sécuriser la traversée des piétons comme la mise en place d’un feu de signalisation et la création d’un plateau surélevé. Les obstacles visuels seront déplacés pour améliorer la visibilité et sécuriser la traversée des promeneurs.
Installer un feu de signalisation n’est pas envisageable car le système de feu sert avant tout à fluidifier la circulation routière et en aucun cas la circulation piétonne. en revanche, votre seconde hypothèse a été retenue. La Ville prévoit non seulement de réaliser un plateau surélevé mais aussi de limiter la zone à trente kilomètres heure afin que les piétons puissent traverser en toute tranquillité sur toute la partie du plateau.

L’entretien des espaces verts

Les habitants ont souhaité savoir si l’entretien des espaces verts serait constant et de qualité, si la gestion des mauvaises herbes serait assurée et des arrosages prévus en période de sécheresse.
Engagée dans une démarche de protection de l’environnement, la Ville est très attentive à l’entretien de l’ensemble de son patrimoine. Les services Techniques se mobilisent quotidiennement pour arroser, désherber, planter et embellir les espaces naturels de la commune, qui a d’ailleurs reçu récemment sa première fleur dans le cadre du label « Villes et Villages Fleuris » au niveau régional. Depuis plusieurs années déjà les équipes n’utilisent plus de produits phytosanitaires dans les espaces verts.
Les essences et techniques de plantation choisies nécessiteront peu d’entretien. Les espaces ont été étudiés pour récupérer totalement les eaux de pluie et réduire ainsi les besoins en arrosage.

Les espaces de convivialité

Les habitants ont émis plusieurs propositions sur d’éventuels espaces de convivialité :

  • recréer des espaces pour la pratique de la pétanque,
  • installer un échiquier géant à proximité de la Maison de quartier,
  • aménager des espaces sportifs adultes.

La Ville a étudié l’ensemble de vos propositions. Recréer des espaces pour jouer à la pétanque et aménager des espaces sportifs adultes ne peut se faire à cet endroit en raison des nuisances sonores que cela engendrerait. Vous pourrez néanmoins profiter du parcours sportif intergénérationnel qui sera aménagé dans la future coulée verte dans le quartier du Pont du Routoir.

D’autre part, la Ville fait étudier au bureau d’études la création d’un échiquier géant à côté de la Maison de quartier.

Le parvis de la Maison de quartier Auguste-Renoir.

Vous avez attiré notre attention sur la nécessité de conserver des espaces libres devant la Maison de quartier Auguste-Renoir pour les différentes manifestations.
Soucieuse de préserver le dynamisme de la vie de quartier, la Ville a fait en sorte de laisser « libre » les abords de la place Vincent Van-Gogh et du bassin Lewigue, lieux d’animations privilégiés, notamment lors de Quartiers en fête.

Le jardinage

Jardins ou bacs partagés, arbres fruitiers, espaces potagers dans les écoles… le jardinage est une thématique qui vous tient à cœur dans ce projet et de nombreuses idées nous sont parvenues au travers du registre. Certains se sont même proposés de venir aider à la conception d’un jardin.
Sensible à tout ce qui a trait à l’environnement et à la solidarité, la Ville a analysé avec attention vos suggestions. S’il existe d’ores et déjà des potagers pédagogiques dans les écoles du quartier, la création d’un espace vert pourrait être envisagée devant le lycée hôtelier.
La Ville réfléchit à sa future utilisation.

Le cadran solaire et les pergolas

Les habitants ont demandé si le cadran solaire et les pergolas seraient réinstallés.
La Ville étudie la possibilité d’installer un échiquier géant en lieu et place du cadran, offrant un espace ludique de convivialité aux habitants du quartier et aux promeneurs de passage. Quant aux pergolas, elles n’ont pas été retenues dans le projet, car elles n’étaient pas en harmonie avec le choix architectural et paysager du futur mail des Saules, qui sera, par ailleurs embelli par des fleurs. Quelques-unes d’entre elles avaient déjà été enlevées en raison du vieillissement des matériaux.

Le chantier

Les habitants ont eu plusieurs interrogations quant à l’organisation du chantier : le stationnement, la durée des travaux, la liaison vers la gare de Saint-Quentin-en-Yvelines et le périmètre des opérations.
La Ville fait en sorte de réduire au maximum les nuisances et que chacun puisse continuer à vaquer à ses occupations quotidiennes, avec la possibilité de rejoindre la gare pendant toute la durée des travaux. Les engins de chantier seront stationnés dans le chantier et les véhicules des ouvriers, dans le quartier. Le périmètre du projet se limite au mail des Saules puisque la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines devrait proposer prochainement à la Ville un projet de réaménagement de la place de la République.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×