Le commerce de proximité

Lieux d’animations dans tous les quartiers, les commerces participent au dynamisme de Guyancourt. La Ville les implique, les accompagne et met de nombreux services à leur disposition.

Bonjour, comment allez-vous ? Les fêtes se sont bien passées ?». Le commerçant de quartier prend souvent le temps de faire un brin de causette avec sa clientèle. Il a toujours des conseils utiles pour notre panier de courses et apporte sa touche qui fait toute la différence.

C’est en partie pour cela que nous y retournons. Fleuristes, coiffeurs, boulangers, bouchers, opticiens, pharmaciens, restaurateurs… les commerçants nous rendent service au quotidien et sont présents dans chaque quartier : à l’entrée du quartier de Villaroy et tout au long de la rue Georges-Haussmann, boulevard Beethoven (Garennes), des deux côtés du mail des Saules, autour de la place du Marché et de la place Cendrillon (Pont du Routoir), dans la rue Eugène Viollet-le-Duc (Europe), la rue Ambroise-Croizat et la zone d’activité du Moulin à Vent (Centre-ville).

Des pôles de proximité

La Ville a créé des pôles commerciaux de proximité et les aide à se maintenir et à se développer afin qu’ils puissent mieux résister aux grandes surfaces commerciales.Cette vision de l’aménagement de la Ville, chère aux élus, s’inscrit dans leur souhait d’équilibre entre l’habitat, les équipements et les commerces. Si la municipalité ne peut pas choisir l’activité qui s’installe, elle continue d’améliorer le cadre de vie pour attirer de nouveaux commerçants et compléter l’offre existante.

Dans le quartier de l’Europe, par exemple, les habitants ont désormais le choix entre trois surfaces commerciales pour faire leurs courses. La qualité de l’environnement passe par un entretien quotidien du patrimoine et des opérations de plus grande ampleur comme la réhabilitation du mail des Saules ou le réaménagement de la place du Marché, toutes deux présentées aux Guyancourtois fin 2016.

Travail collectif

La Ville organise des réunions spécifiques avec les commerçants à chaque grande opération. Pour la future place du Marché, elle a présenté le projet à tous les commerçants du quartier avant la réunion publique avec les habitants. Grâce à ces échanges, en amont, la Ville peut adapter ses aménagements aux préoccupations des commerces dans l’intérêt de tous.

Les commerçants ont des attentes qui ne sont pas forcément les mêmes que les riverains. Il y a pour eux la question de l’impact des travaux et du stationnement. C’est important que les clients puissent accéder aux boutiques durant le chantier.

Au-delà des projets urbains, le dialogue est permanent avec les commerçants. Une relation de confiance s’est instaurée avec une communication à double sens avec les élus avec une référente, agent de la Ville dédiée.

GAGNANT GAGNANT

Faire des commerces des partenaires est devenu un réflexe et la Ville agit à plusieurs titres au quotidien. Lors de leurs patrouilles piétonnes, les policiers municipaux s’assurent que tout va bien. À l’écoute, ils prennent en compte leurs éventuelles difficultés (problème de stationnement, sentiment d’insécurité…) et renforcent leur surveillance au moment des fermetures et des périodes d’affluences (fêtes de fin d’année, Saint-Valentin…).

Pour faciliter l’accès aux boutiques, des zones bleues ont été créées dans plusieurs quartiers. Dans le centre-ville, des bornes de stationnement minute permettent de limiter le temps de stationnement et de favoriser ainsi la rotation. Dès qu’elle le peut, la Ville privilégie ses commerçants pour alimenter ses réceptions et se fournit auprès de commerçants de la Ville.

Chaque année, elle fait appel, à tour de rôle, aux fleuristes pour les cérémonies commémoratives, aux boulangers pour le goûter de la Saint- Victor avec les seniors et aux sandwicheries pour ravitailler ses équipes lors de certaines manifestations. Mais encore, elle publie l’actualité des commerçants dans ses différents supports (Guyancourt magazine, page Facebook, site internet) et a fait en sorte que la signalétique mise en place par une société privée avec son accord soit à disposition de chacun d’eux. Les commerçants, de leurs côtés, s’impliquent dans la vie des quartiers. Ils décorent leurs vitrines aux couleurs des évènements sportifs et des fêtes de fin d’année. En 2017, la boulangerie « Aux petits pains gourmands » fait réaliser des fèves à l’image du Guyancourt des années 1900 et se renouvelle chaque année.

Innovants, les commerçants sont aussi solidaires. Pour le repas du Téléthon, par exemple, nombre d’entre eux apportent leur soutien (prêt de matériel, don…), Super U Express fait des remises et fournit une aide logistique sur les commandes de produits alimentaires. Plusieurs années durant, les boulangers (Aux petits pains gourmands, Arôme en fête, Le fournil de Villaroy), ont offert du pain.

Si les commerçants ont toujours à cœur de bien accueillir les Guyancourtois, ils comptent sur nous tous, pour continuer à exister !

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×