Les archives municipales

Les archives municipales, qui constituent la mémoire de la ville, regorgent de trésors pour qui saura les trouver. Historiens amateurs ou chercheurs, vous êtes les bienvenus.

Un accueil personnalisé

Accueil sur rendez-vous de toutes personnes pour les guider au travers des archives et de la documentation historique (se munir d’une pièce d’identité pour l’inscription qui est gratuite). A noter que les documents d’archives publiques sont librement communicables à l’exception de délais spéciaux protégeant certains types d’intérêts comme la protection de la vie privée (loi n° 2008-696 du 15 juillet 2008).

Toute demande de recherche est étudiée qu’elle relève d’une simple curiosité ou d’un travail scientifique.

La mémoire de la Ville

Le fonds des archives communales est composé de milliers de documents conservés à l’Hôtel de Ville de Guyancourt sur plus d’un kilomètre de rayonnages. Patrimoine écrit principalement, les archives sont riches et variées correspondance, comptes, registres, photographies, plans, affiches, publications, cartes postales…

Les archives les plus anciennes sont les registres paroissiaux (1598-1792) complétées ensuite par les registres d’État-civil.

D’autres documents remarquables pour étudier l’histoire de Guyancourt sont par exemple les recensements de la population (1836-1936), les registres de délibérations (à partie de 1844), les matrices cadastrales (à partir de 1809), les listes électorales (à partir de 1884), des plans d’alignement des voies (1889-1904).

Inventaires et bases de données détaillées permettent de s’orienter dans les archives.

Vous pouvez télécharger le Répertoire numérique des archives anciennes et modernes (1598 – 1970)

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×