Passage de flambeau au Super U Express

Il y a 17 ans, Frédéric Gilliet ouvrait un Super U Express dans le quartier du Pont du Routoir. Le 1er décembre dernier, Antonin Duhomme a repris le magasin. Rencontre avec deux passionnés de la grande distribution.

Les deux hommes font le tour des rayons. Ils commentent et observent d’un oeil averti les nouveautés. Des rires fusent. L’ancien et le nouveau propriétaires se connaissent depuis à peine 6 mois, mais la passion du métier semble les avoir réunis. À peine avons-nous tourné la tête que Frédéric Gilliet a déjà disparu, happé par des bonjours de clients, avec qui il plaisante quelques minutes avant de nous rejoindre. Il faut dire que les Guyancourtois le connaissent bien, depuis toutes ces années.

« Lorsque je suis arrivé en 2006, il n’y avait rien aux abords du site, des immeubles étaient en construction » commente celui, qui à l’époque, n’a que 33 ans.

Le jeune entrepreneur a travaillé dans l’agro-alimentaire (Sopexa) pour développer la renommée des vins français et comme acheteur pour les groupes Intermarché et Atac. Il décide alors de se lancer à son compte et d’acheter, à Guyancourt, les locaux où était implanté un ancien Lidl.

Le magasin et le quartier évoluent ensemble

« On a tout transformé » se souvient Frédéric Gilliet.

Le Super U Express voit le jour dans un quartier qui commence lui aussi à se transformer, notamment avec la création du secteur de la Mare Jarry.

« Les deux premières années, ça a été difficile d’attirer la clientèle, puis ça s’est fait petit à petit. Faut être un peu fou ! » reconnaît l’ancien propriétaire des lieux,

par ailleurs très investi dans la vie de la Commune (membre du conseil citoyen, co-financeur de l’oeuvre d’art située sur le mail Missak-et-Melinée-Manouchian…).

En 2015, il relooke et rénove en profondeur le supermarché. En parallèle, le Pont du Routoir poursuit sa mue avec l’arrivée, quelques années plus tard, d’une clinique de soins de suite, d’un campus automobile, d’une résidence intergénérationnelle et, en 2020, d’un grand réaménagement de la place du Marché. Le 1er décembre dernier, le chef d’entreprise passe le flambeau à Antonin Duhomme, qu’il a connu lors d’un déjeuner dans le centre-ville.

« J’avais déjà visité le magasin il y a longtemps. Vous savez, c’est un métier de passionné. Dès qu’on voit un supermarché on rentre dedans ! » confie-t-il un large
sourire aux lèvres.

Le nouveau propriétaire va pouvoir s’appuyer sur son expérience pour pérenniser le magasin. Chef de rayon pour l’enseigne Auchan pendant plus d’un an, il ne se voyait pas continuer à être salarié. « J’aime le terrain » confirme l’ancien étudiant en école de commerce. Ses premiers pas à son compte, il les a faits à Clichy-la-Garenne à la tête d’un Carrefour City, avant de racheter un Shoppy à Auvers-sur-Oise, qu’il transforme en Carrefour contact puis de reprendre un Casino à Poissy, qu’il a quitté pour le Super U Express de Guyancourt.

Parmi ses projets, celui, entre autres d’installer dans le hall des casiers connectés pour recevoir les colis « afin d’apporter du service et du cachet » au magasin, qui a encore visiblement de beaux jours devant lui dans le quartier.

LE SUPER U EXPRESS DE GUYANCOURT, C’EST :

  • 27 salariés,
  • 7 alternants,
  • 1 100 m2 de surface
  • Entre 15 et 20 000 produits.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×