Commercants, à votre service

Depuis 2012, Sophie Tardieu, chargée des Relations Publiques pour la Ville accompagne les commerçants dans leur quotidien. Avec le temps, elle a tissé une vraie relation de proximité.

Sophie Tardieu est la Madame « Commerce » de la Ville. Demandez-lui le nom du gérant de l’épicerie du quartier ou la date d’installation de la boulangerie au coin de la rue, elle est incollable sur tous les commerçants de Guyancourt. Et pour cause : « mon rôle est d’être à leur écoute, de pouvoir répondre à leurs questions souvent orientées sur la gestion du quotidien ou la réglementation ». Un arbre à élaguer parce qu’il cache une enseigne, une poubelle qui gêne l’accès à une boutique, un trottoir abîmé devant un commerce… La chargée des Relations Publiques, qui travaille avec l’élu au Commerce et à l’Artisanat, est à l’affût de tout ce qui se passe chez les commerçants. Elle sollicite les services compétents en la matière (la plupart du temps, il s’agit des Services Techniques) afin qu’ils se rendent sur place pour résoudre ensemble le problème :

« Je sers d’intermédiaire et je mets un point d’honneur à donner des réponses aux commerçants, sachant qu’il faut prendre en compte le délai d’étude et de réalisation et la consultation des acteurs concernés à la Communauté d’Agglomération ».

Faciliter les démarches

Parmi les besoins exprimés par les commerçants (modifier une enseigne, mettre aux normes d’accessibilité), certains nécessitent une intervention plus poussée. « Il arrive que nous nous déplacions avec plusieurs services, dont l’Urbanisme. Nous voyons ce que nous pouvons leur recommander comme démarche administrative ». De même, s’ils ont besoin d’être aiguillés sur l’accueil des clients, la cession ou la reprise d’une activité, un diagnostic d’hygiène alimentaire ou un financement, Sophie Tardieu les met en relation avec les organismes devenus partenaires de la Ville (chambre des métiers et de l’artisanat, chambre de commerce et d’industrie, bailleurs, gestionnaires de locaux…).

En parallèle, elle leur propose une lettre d’information. Plus d’une quarantaine de commerçants y sont aujourd’hui abonnés. « L’idée est vraiment de leur faciliter la vie » explique Sophie Tardieu, qui profite de cet outil informatique pour les informer de l’arrivée de nouvelles boutiques, leur annoncer les manifestations qui auront lieu à côté de leur magasin, leur donner des conseils sur l’accessibilité ou encore les prévenir d’un démarchage publicitaire. Ils y trouvent aussi des liens vers des formulaires administratifs à télécharger. « Aujourd’hui, nous avons une vraie relation de proximité » conclut-elle.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×