Discours d’investiture de François Morton

Discours d'investiture

Discours d’investiture de François Morton prononcé le 4 juillet 2020


Mesdames et Messieurs les élus, chers collègues,
Mesdames et Messieurs, chers Guyancourtois,

Vous venez de m’accorder votre confiance et je vous en remercie sincèrement. Vous comprendrez bien sûr l’émotion qui me tient alors que je reçois (de tes mains chère Danièle) cette écharpe tricolore, symbole de votre confiance mais aussi de la responsabilité qui m’incombe de nouveau.

Emotion aussi, d’être élu en ces lieux… la Ferme de Bel Ebat, notre théâtre municipal. Nous avons fait ce choix en raison du contexte sanitaire exceptionnel et des mesures de distanciation qui s’imposent à nous. Mais ce lieu est aussi et surtout un symbole : celui de la culture, lieu d’évasion et de rencontres, qui a beaucoup souffert durant ces mois de confinement et ne demande qu’à réimprégner notre quotidien. Notre Ferme de Bel Ebat est donc aujourd’hui le symbole de la vie collective qui reprend petit à petit son cours normal, comme elle le fait dans nos écoles, nos gymnases, nos parcs et nos jardins….

Mes premiers mots en tant que Maire iront aux Guyancourtois. En ce premier conseil d’une nouvelle mandature, je tiens à leur assurer que nous ferons tout pour être à la hauteur de leurs attentes et de leurs aspirations tout au long du mandat qu’ils nous ont confié. Je sais que leur quotidien a été malmené par l’épidémie et je souhaite qu’ils puissent de nouveau s’épanouir dans notre Ville, au sein de leur foyer comme dans nos espaces publics.

Dans cet esprit, le projet de Ville qu’ils ont choisi sera conforté durant les six années à venir. Nous agirons autour des valeurs qui sont les nôtres, des valeurs de gauche :

  • Les solidarités et la justice sociale, qui doivent rester au coeur de notre action municipale pour accompagner tous les Guyancourtois, quels que soient leur situation personnelle et leur âge. Le service public municipal est la garantie que toutes et tous, y compris les plus fragiles, puissent vivre dignement et s’épanouir dans notre Commune.
    A cette fin, nous ajusterons les tarifs des services aux petites retraites et revenus ; nous poursuivrons la lutte contre l’isolement et la précarité énergétique ; nous travaillerons à une tarification sociale de l’eau avec Saint-Quentin-en-Yvelines et nous créerons une « ressourcerie » solidaire.
  • L’Éducation, qui a toujours été une priorité à Guyancourt, pour que les jeunes Guyancourtois puissent trouver le chemin de l’autonomie et de l’ouverture aux autres.
    Nous préserverons les aides municipales à la scolarité, mais créerons de nouveaux dispositifs : un projet éducatif alternatif, de nouveaux formats de classe de découvertes, des aires de jeux supplémentaires pour les petits, des lieux sportifs et de convivialité pour les jeunes. La communication sera aussi revue pour que tous, et notamment les jeunes Guyancourtois, puissent pleinement participer aux événements – et ils sont nombreux – proposés par la Ville.
  • La Transition écologique, garante d’une Ville préservée et partagée. Nous nous y inscrivons pleinement, pour que les jeunes générations puissent vivre dans un environnement aussi privilégié que le nôtre.
    Le Pacte pour la Transition que nous avons signé il y a quelques semaines sera notre fil conducteur. Nous poursuivrons notre politique d’économie d’énergie et inciterons les bailleurs à faire de même, nous finaliserons la plateforme environnementale et pédagogique et nous développerons un projet ambitieux lié à l’agriculture de proximité à la Minière. Nous travaillerons aussi à limiter l’impact de la voiture en améliorant le réseau de circulation douce et en développant de nouveaux espaces de covoiturage et d’auto-partage.
  • La participation de toutes et de tous à la vie locale, enfin. Elle est loin d’être un concept creux et je tiens à ce que les habitants puissent s’approprier pleinement nos projets collectifs : ceux qui concernent leur quartier, comme ceux qui engagent la Commune à plus long terme, tel que l’aménagement du quartier des Savoirs. Il y a beaucoup à réinventer, j’en ai conscience. Nous le ferons, en associant aussi (je dirai même surtout) celles et ceux qui sont les plus éloignés des institutions publiques. Pour que l’abstention record des dernières élections ne soit plus qu’un mauvais souvenir…
    Des conseils citoyens verront le jour dans tous les quartiers, et nous développerons des conseils d’usagers dans nos crèches, nos écoles municipales. Profitons aussi des outils numériques pour moderniser notre communication. Je mettrai en place un facebook live pour dialoguer en direct avec les habitants et nous tâcherons de renforcer la communication numérique de la Ville pour permettre une meilleure implication des habitants.

Pour mettre en oeuvre les orientations que je viens d’évoquer, je sais pouvoir compter sur une équipe enthousiaste et motivée. Certains sont déjà expérimentés et mettront leur expérience au service de l’équipe toute entière. D’autres, et ils/elles sont nombreux, viennent de nous rejoindre. Ils sont à l’image de notre Ville, de tous les âges, ancrés dans tous les quartiers et très impliqués dans la vie locale. Je sais qu’ils mettront toute leur énergie pour honorer leur mandat au service de l’intérêt général.

Nous resterons à l’écoute et au contact permanent des habitants. Etre élu municipal, ce n’est pas se montrer tous les six ans sur le terrain. Bien au contraire, je crois en la proximité. C’est en multipliant les échanges, les rencontres, les débats aussi, que nous avancerons de manière constructive et apaisée.

En cet instant, j’ai une pensée particulière pour nos anciens compagnons de route de l’équipe Guyancourt pour Tous. Certains me font l’amitié d’être présents ce matin. Je tiens à les remercier de leur engagement : notre bilan collectif n’aurait pas été le même sans l’effort de chacune et chacun de la majorité sortante.

Les élus, s’ils donnent une orientation, ne sont pas les seuls acteurs d’un projet collectif. Je tiens aujourd’hui à rendre hommage au personnel municipal, dont j’ai pu mesurer pleinement l’engagement et le professionnalisme. Guyancourt a la chance de pouvoir compter sur des agents motivés et qui savent s’inscrire dans une ambition collective. L’ensemble des services municipaux dispose d’un savoir-faire et d’une expérience qui nourrissent notre projet de Ville. Il en a la réputation, elle est loin d’être usurpée. Pendant longtemps, dans certains cercles, il a été de bon ton de dénigrer le travail des agents publics… j’espère sincèrement que ce temps-là est révolu ; et que la crise du coronavirus a montré à quel point leur engagement était essentiel pour le bon fonctionnement de notre société.

Au cours des dernières années, j’ai aussi pu mesurer le rôle essentiel joué par les partenaires de la Ville. Les liens qui ont été tissés avec les associations Guyancourtoises comme les acteurs économiques et éducatifs sont très précieux. Ces partenariats, respectueux de la place de chacun, contribuent au dynamisme de Guyancourt et favorisent la cohésion sociale.

Nous poursuivrons dans cette voie en rassemblant les énergies, avec la volonté que personne ne reste au bord du chemin… Notre réussite doit bénéficier à tous, et à chacun.

Les partenariats seront aussi institutionnels. Je pense d’abord à l’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, avec qui la Ville partage de nombreuses compétences. Les Guyancourtois viennent d’élire 9 conseillers communautaires. Ils auront la tâche, et j’en serai le garant, de représenter Guyancourt au sein de l’intercommunalité et de défendre l’intérêt de ses habitants. Il leur faudra aussi, et c’est essentiel, défendre les atouts de Saint-Quentin-en-Yvelines. Certains ont été malmenés ces dernières années – je pense à la culture, aux acteurs associatifs aussi … nous devrons agir pour qu’ils retrouvent la place qui est la leur.

Et puis notre Commune a devant elle un défi majeur, qui ne doit pas nous paralyser – au contraire ! : l’aménagement du quartier des Savoirs et l’arrivée du métro du grand Paris Express. C’est une chance pour l’attractivité de notre territoire, mais aussi une opportunité unique de nous approprier collectivement cet enjeu. Des réunions institutionnelles ont bien sûr déjà eu lieu, avec l’Etablissement public Paris Saclay, la Préfecture, le Département, l’Agglomération … un bureau d’étude mandaté a jeté les prémices du futur quartier. Mais ce qui va compter maintenant, c’est la parole des Guyancourtois. Je m’engage à ce qu’une grande consultation puisse avoir lieu pour que chacun puisse faire part de ses attentes et de ses remarques. Faisons des Savoirs un quartier exemplaire, à énergie positive, équilibré, connecté et évolutif… Osons penser différemment, faire différemment…
C’est aussi cela être acteur de sa Ville.

Depuis que je suis Maire, il m’est assez souvent arrivé d’entendre des habitants me dire : « je ne sais pas comment vous faites » ou « je vous plains », « bon courage »… Remarques déroutantes ! Il est vrai que de moins en moins de nos concitoyens veulent s’impliquer dans la vie municipale.

Alors oui, c’est vrai, ce n’est pas toujours facile. Surtout ne devenez jamais Maire si vous voulez être à l’abri des difficultés, des critiques ou des situations complexes.
Mais alors que je prends aujourd’hui mes fonctions, j’aimerais dire à toutes celles et ceux qui dénigrent la démocratie représentative, qu’être élu est passionnant. Nous le savons dans cette assemblée : quelle joie de se montrer utile, de travailler au service des autres, pour l’intérêt général et le bien-être collectif…

Alors oui, j’assumerai la fonction de Maire avec le plus grand enthousiasme.

Je ne doute pas que chacun de nous n’a qu’un objectif en tête : Guyancourt et ses habitants. Nous ne serons pas toujours d’accord, nous aurons des débats, parfois vifs : ce pluralisme est normal, et je dirai même il est indispensable ! Je veillerai néanmoins à ce que les échanges restent toujours respectueux et constructifs.

Nous devons nous montrer exemplaires ; c’est ce qu’attendent les Guyancourtois, et ils ont raison.
Soyez assurés que je m’y attacherai, chaque jour, avec détermination et humilité.

Je vous remercie.

 

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×