Promenons nous dans la ville

Le territoire géographique de la commune s’étend sur 1 320 hectares dont 42 % est constitué de surfaces forestières et agricoles. Une situation assez rare pour la région parisienne.

D’autant plus rare que ces espaces verts et ces plans d’eau sont des créations artificielles ! Et ce n’est pas nouveau : les étangs de la Minière – véritable poumon vert de la ville – ont été utilisés à l’époque de Louis XIV pour alimenter les bassins du château de Versailles, tout comme l’étang de Saint-Quentin d’ailleurs.

Depuis la création de la ville nouvelle de Saint- Quentin-en-Yvelines, les élus ont été attentifs à préserver l’équilibre entre nature et constructions. Chaque quartier de Guyancourt est doté d’espaces verts et de plans d’eau, à l’image des nouveaux jardins Paul-et-Virginie, qui relient les logements de la Mare-Jarry à ceux du Pont-du-Routoir.

Jugez plutôt : le lac de Villaroy, le jardin des Gogottes (Villaroy), étang du Moulin à Vent, sente Villehardouin (Europe), bassin du Château et du Routoir, bois de la Grille, jardins familiaux, jardins Paul-et-Virginie (Centre-Ville), forêt domaniale, étangs de la Minière et source de la Bièvre (Bouviers), bois et étang des Roussières, mail des Saules, les jardins du Parc, parc des sources de la Bièvre (Saules/Parc/Garennes).

Depuis 2005, Guyancourt dispose d’un nouvel espace de verdure ouvert au public. D’une surface de 2,5 hectares, les jardins Paul-et-Virginie sont situés à la Mare-Jarry, à l’emplacement des anciennes pépinières Moser dont 400 arbres remarquables ont été conservés.

Les jardins Paul-et-Virginie sont organisés en plusieurs espaces, qui constituent un véritable théâtre végétal dont l’aspect évoluera en fonction des saisons.

La partie la plus densément boisée est « La Forêt enchantée », où sont aménagés des jeux pour tous les enfants (3-6 ans et 6-12 ans). De l’autre côté du boulevard du Château, se trouve la suite des jardins.

« La Roseraie », logée entre les cèdres et les conifères, offre une succession de couleurs douces. Le couturier Maurizio Galante a réalisé un assemblage d’espèces parfois rares, assorties par couleur, taille et parfum.

« Le Canal » est la pièce centrale des jardins. Il traverse les jardins d’ouest en est sur une longueur de 150 m. Des plantes oxygénantes sont plantées le long de ses berges pour la régulation naturelle du plan d’eau. De l’autre côté du canal, « L’Arboretum » est une vaste pelouse qui met en scène les arbres remarquables, agrémentés de plantations complémentaires.

Bois, parcs, jardins, étangs… Guyancourt déroule pour vous son tapis vert (et bleu !) sur presque 50 % de son territoire.

Pour vous permettre de profiter davantage encore de ce privilège, la Ville met en place depuis plusieurs années, de véritables parcours, qui vous mènent – à pied, en pleine nature et en toute sécurité – d’un quartier à l’autre, d’un équipement à l’autre.
Voici quelques idées de balades pour profiter de ces chemins piétonniers, mais n’oubliez pas de respecter la nature…

Le parcours : mail des Saules, jusqu’au lycée d’Hôtellerie et de Tourisme, suivre la rivière artificielle jusqu’au labyrinthe de verdure. Traverser le parc des Sources de la Bièvre, site de l’université. Vous voici près du Cap St-Jacques (ancienne ferme de Troux). Prendre le mail des Garennes, qui conduit jusqu’à la place Jacques-Brel.

Le parcours : route de Troux, longer le bois de la Garenne sur votre gauche. Au rond-point Bernard-Chéramy, prendre à droite direction quartier de l’Europe. Le chemin de la Tour de Feu vous permet de faire le tour de l’étang du Moulin à vent et de découvrir l’immeuble “Perspectives”. Prendre le chemin du Moulin à vent pour arriver au centre-ville.

Le parcours : Bois de la Grille, prendre le chemin des Chevreuils, qui mène à Bouviers et aux étangs de la Minière. À Bouviers, cheminer le long de la sente le Vallée, passer le chemin du lavoir. Ne manquez pas l’ancienne épicerie-buvette et la maison de l’Ermitage. Emprunter la passerelle qui surplombe l’avenue des Garennes. Traverser le Bois des Roussières, en longeant l’étang, en direction du Parc. En sortant de la forêt, prendre à droite le chemin piéton
qui traverse le quartier des Saules et qui aboutit place Van-Gogh.

Vous pouvez bien sûr rallonger cette superbe promenade en faisant le tour des étangs de la Minière. Quand vous vous trouvez sur le chemin des Chevreuils, plutôt que de continuer tout droit vers Bouviers, tournez à droite dans la forêt. En faisant le tour de l’étang Braque, vous arriverez à Bouviers.

Le parcours : Après avoir fait le tour du lac de Villaroy et être passé par le jardin des Gogottes, suivre la rue de Dampierre. Prendre le chemin piéton (allée Estienned’Orves), sur la gauche, qui longe la rigole de Guyancourt. Vous aboutissez devant l’ancien cimetière. Continuez jusqu’à l’étang du Village, avec ses cygnes et ses canards. Prendre la rue Jean-Mailler vers le vieux village, avec son église Saint-Victor. Rue Ambroize- Croizat, prendre à droite. Longer l’ancien château seigneurial avec ses douves. Puis longer le gymnase Maurice-Baquet et le Bois de la Grille jusqu’à la piscine.

Une balade de quarante-trois étapes allant de A (Jean L’Anselme) à Z (Émile Zola) que l’on peut réaliser en trois heures. Un plan de cette promenade est disponible à l’accueil de l’Hôtel de Ville.

Bonjour !
Je m’appelle Archibald Piedefer. Les membres de ma famille habitent Guyancourt depuis très longtemps.

Mon grand-père, qui connaît parfaitement l’histoire de notre famille et de la ville, m’a même dit qu’au Moyen Âge, les Piedefer étaient les seigneurs de Guyancourt.
Quand je lui ai demandé comment il connaissait tant de choses, il m’a simplement donné un carnet rempli d’indices mystérieux et m’a dit : « Ces indices te mèneront jusqu’aux sources du savoir ! ».

Veux-tu m’accompagner dans cette aventure sur les traces du passé ?

Deux parcours sont proposés :

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×