Développement durable

Fleurs des champs colorées

Le développement durable est au cœur de tous les projets de Guyancourt.

Avec la rédaction d’une charte, une programmation annuelle de rendez-vous, mais également des actions sociales, environnementales, économiques, la Ville souhaite sensibiliser tous les Guyancourtois à cette thématique essentielle.

La charte DD

La Ville a décidé, dès 2010, de s’engager dans une démarche volontaire de développement durable en y associant les Guyancourtois, les agents de la Ville, les partenaires associatifs et institutionnels.
Dans cette perspective, la Ville s’est engagée dans une démarche Développement Durable qui implique un mode de développement conciliant respect de l’environnement, éthique sociale et innovation économique.

La charte mise en place répond à trois finalités :

  • participer à l’effort en engageant un projet collectif d¹exemplarité au sein de la Mairie
  • sensibiliser les Guyancourtois aux enjeux du Développement Durable
  • développer l’éducation des jeunes au Développement Durable.

Vous voulez participer ?
Si vous avez des questions, suggestions, propositions concernant la Charte guyancourtoise du développement durable et sa mise en œuvre dans la Ville, n’hésitez pas à écrire à la correspondante du Développement durable à Guyancourt via le formulaire de contact

 

Les actions

Sensibiliser au recyclage des déchets hors foyer

Concernant le tri hors foyer, l’expérimentation au sein de deux  équipements sportifs  le gymnase de l’Aviation et la piscine Andrée-Pierre Vienot en 2013 a été positive. Le tri hors foyer est étendu dans tous les équipements sportifs par le service Propreté en partenariat avec le service des Sports.

En plus de son accessibilité dans les équipements sportifs, le tri hors foyer continue à s’étendre dans le cadre de manifestations guyancourtoises grâce à la présence de poubelles bi-flux, d’une signalétique forte et de sensibilisation auprès du public et des agents de propreté  présents.

Par ailleurs, il est à noter que de plus en plus de manifestations organisées par la Ville adoptent une gestion éco-responsable organisationnelle : proposition d’éco-cups au Forum des associations, installation de toilettes sèches à la Fête de l’enfance, tri des déchets dans la forêt lors de la Guyancourse, limitation des tracts  papier pour tout évènement.

Poursuite d’actions de recyclage à la Mairie

Des actions de recyclage sont reconduites depuis 2011 par la Ville : collecte et recyclage de papier sur 15 équipements de la Ville, recyclage des cartouches d’encre, collecte de stylos avec l’association Terracycle, collecte de jouets en partenariat avec l’association Les Restos au cœur, recyclage de piles, recyclage de bouteilles en plastique, collecte de bouchons.

En 2017, Saint-Quentin-en-Yvelines a décidé de ne pas reconduire le contrat de collecte et recyclage de papiers de bureaux dans 15 établissements municipaux avec Nouvelle Attitude, entreprise d’insertion conventionnée par l’Etat et Pôle Emploi.

La collecte de papiers bureaux est dorénavant prise en compte dans la collecte des bacs jaunes (emballages) programmée chaque mercredi matin. Les services techniques ont travaillé en partenariat avec les agents de Saint-Quentin-en-Yvelines pour organiser au mieux cette nouvelle collecte et sensibiliser l’ensemble des agents concernés par ce changement de collecte.

Au Centre Technique Municipal, le recyclage de lampes, pneus, déchets verts, produits toxiques, piles, bouteilles de gaz, ferraille, bouchons continue de fonctionner.

Le service Informatique recycle ordinateurs, imprimantes et cartouches d’encre. En 2016, 320 Kg de déchets de cartouches d’encre ont été triés et recyclés par l’entreprise Revialis.


À Guyancourt, favoriser les économies d’énergie en baissant la facture énergétique des bâtiments communaux est une priorité. Développer l’accès aux  énergies renouvelables est également une nécessité absolue.

Favoriser les économies d’énergie dans les constructions nouvelles, c’est encourager les constructions et les rénovations de Haute Qualité Environnementale  en facilitant le respect des nouvelles réglementations thermiques et en préférant les énergies renouvelables.

La politique d’efficience énergétique de la Ville se décline en plusieurs axes :

Action : Optimisation des moyens de production

Par exemple, en 2017, les services techniques ont procédé au remplacement de 3 chaufferies : la Piscine Andrée-Pierre-Vienot, l’école primaire Clara-Zetkin, la Villa Jean-Monnet.

Action : Mise en place de la Gestion Technique des Bâtiments

Un système de Gestion Technique du Bâtiment a été installé au Pôle musiques de la Batterie  et au Centre Technique Municipal en 2017.

Il autorise la surveillance des bâtiments communaux  à distance au niveau du chauffage, de l’électricité et des fluides en  centralisant les informations clés. Le logiciel permet de surveiller les consommations des postes chauffage/éclairage à distance et d’être alertés en cas de panne.

L’objectif est de l’étendre à tous les équipements pour réaliser des économies d’énergie et optimiser la réactivité des équipes de maintenance (2018 : Hôtel de Ville)

Action : Développer la production municipale d’énergie renouvelable

La revente d’énergie grâce à la moquette solaire photovoltaïque sur le toit du Centre Technique Municipal et les panneaux photovoltaïques se sont élevés à un montant de 1 813 €.

Les panneaux solaires thermiques installés sur la toiture terrasse de la tribune Maurice-Baquet depuis 2 ans permettent l’approvisionnement en eau chaude sanitaire des douches.

Action : Modernisation du système d’éclairage

Dans le cadre de l’opération de « relamping » consistant à remplacer les ampoules en fin de vie par des LED, plusieurs équipements sont impactés chaque année.

Action : Travaux d’isolation intérieure et extérieure des bâtiments

 

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) et audits énergétiques

Le Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est une évaluation qui renseigne sur la quantité d’énergie consommée par un bâtiment et évalue sa performance énergétique, ainsi que l’impact de sa consommation en termes d’émissions de gaz à effet de serre. Il a une durée de vie de 10 ans.

La loi Grenelle 2 impose aux communes de réaliser des DPE pour tout équipement communal de plus de 500 m² (seuil abaissé à 250 m² depuis 2015).

Ils ont été réalisés en 2017  dans 57 logements de fonction, les  maisons de quartier et les 15 équipements Ville :

 

Enjeu : Développer les modes de transports doux

Plusieurs actions liées à cet enjeu sont à l’étude comme une gestion plus durable du parc automobile de la Ville par l’acquisition de « véhicules propres » ou la mise en place de zones 30 afin de favoriser la cohabitation de tous les usagers de la voirie.

En 2018, des pistes cyclables ont été créées ou restaurées pas les services de la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Bilans

La politique d’efficience énergétique instaurée par la Ville depuis plusieurs années porte ses fruits. Il est maintenant possible de proposer des bilans énergétiques de certains bâtiments communaux qui ont été impactés par des actions conjointes de remplacement de moyens de production, d’ajustements techniques, d’Assistance à Maîtrise d’Usage et de mutualisation d’achat d’énergie.

En 2017, des pictogrammes « économies d’énergie » ont été créés en partenariat avec le service communication afin de mettre en avant visuellement toute action entreprise dans le cadre de la politique d’efficience énergétique.

Parallèlement à ces opérations liées au technique, la Ville souhaite développer la relation usagers-bâtiments et la sensibilisation des usagers. Dès 2019, les usagers et occupants de l’école Maximillien-Robespierre seront accompagner afin d’étudier ensemble les économies réalisables et obtenir ainsi une meilleure efficience énergétique du bâti.

Améliorer l’accessibilité aux personnes handicapées

L’Agenda d’Accessibilité Programmée (Ad’AP) est obligatoire pour tous les propriétaires ou exploitants d’Etablissements Recevant du Public (ERP) qui ne respectent pas encore l’obligation d’accessibilité (Ordonnance n° 2014-1090 du 26 septembre 2014).

Cet Agenda d’Accessibilité Programmée pour les ERP permet de planifier, sur une période de 3 ou 6 ans au-delà de 2015, les travaux de mise en accessibilité.

Situation de la ville de Guyancourt :

La stratégie élaborée et mise en place par la Ville concernant l’accessibilité des 60 équipements recevant du public s’inscrit tout à fait dans cette ligne de conduite. L’Ad’Ap a été planifié sur une période de 6 ans, de 2015 à 2021, dans l’objectif d’atteindre 100 % d’équipements accessibles pour  un budget de 500 000 € par an.

A Guyancourt, les 4 handicaps concernant les personnes à mobilité réduite, visuel, moteur, cognitif et auditif sont traitées dans la même année pour chaque équipement mis aux normes. Le choix des équipements est fait en respectant l’équilibre fonctionnel et la situation géographique de chacun.

Enjeu : Développer la consommation responsable

Lutter contre le gaspillage alimentaire dans les cantines scolaires par des animations et des sensibilisations des agents de la Ville et des élèves

  • Le temps fort « La découverte du goût », en partenariat avec le Lycée hôtelier (académie du goût) et la société de restaurant (petits déjeuners) concerne l’ensemble des écoles et propose une série d’animations tout au long de l’année
  • La sensibilisation à l’anti-gaspillage au sein de 2 restaurants pédagogiques, Le Nôtre et Moreau du Mans avec la mise en place de pesées. Le taux de gaspillage, qui était de 36,5 % en moyenne, à diminué à  22% après sensibilisation.
  • Des ateliers de sensibilisation à l’équilibre alimentaire proposés par la gérante ville de la société de restauration à destination du public élémentaire.
  • Les ateliers proposés par la Ville autour de la valorisation des légumes de saison et locaux.

Concernant cette dernière action, en 2016-2017, 12 ateliers culinaires autour des fruits et légumes locaux et de saison ont été proposé par la Ville aux élèves de CE2, CM1 et CM2 sur les temps de la pause méridienne.

120 enfants ont été ainsi sensibilisés et ont participé aux ateliers culinaires en cuisinant des soupes et des smoothies, suivant la saison.

Ils ont été reconduits en 2017/2018 sur le thème du goûter équilibré et sain.

La Ville développe depuis 3 ans « les restaurants pédagogiques » afin  de redonner du sens au temps de restauration proposé aux enfants tout au long de la semaine.

Les modifications des modalités de service (mise en place de centrifugeuses, mise en valeur des plats, sensibilisation au gaspillage du pain  …) ont concerné en 2017 les restaurants pédagogiques de 5 sites pilotes : Le-Nôtre, Moreau-du-Mans, Paul-Langevin, Jacques-Tati et Bois de la Grille et ont touché directement 706 élèves de primaire.

Prolongement

Toutes les actions mises en place se pérennisent et se développent dans l’ensemble des accueils périscolaires et de loisirs sur l’année scolaire à partir de 2018 avec l’ensemble des agents présents sur les structures (équipes d’animation, ATSEM, agents d’office).

 Action : Renforcement de la dématérialisation des procédures internes et externes

Depuis plusieurs années, la Ville s’est engagée dans une procédure de dématérialisation permettant de limiter l’impression de papier :

  • de la chaîne comptable et financière
  • des procédures de marchés publics
  • de la transmission des actes soumis au contrôle de légalité

Depuis novembre 2017, la Ville a également intégré cette dynamique en offrant la possibilité aux parents de recevoir leur facture scolaire dématérialisée. En 2 mois de test, 25 % des factures sont ainsi devenues numérisées. En 2018, la Ville souhaite promouvoir cette nouvelle procédure qui permet un gain de temps et des économies de papier importantes.

Enjeu : Placer la nature au cœur de la Ville

 

Action : Gestion différenciée des espaces verts

Limitation de la pollution

Depuis le 1er janvier 2017, La loi Labbé interdit aux personnes publiques l’utilisation de produits phytopharmaceutiques (pesticides) pour l’entretien des espaces verts, des forêts, des promenades ouvertes au public et des voiries.

La Ville avait anticipé ce dispositif réglementaire depuis 2012 en réduisant l’utilisation des produits phytosanitaires dans les 800 m² de massifs fleuris qui sont créés et entretenus par les jardiniers de la ville chaque année..

De plus en 2014, la Ville a poursuivi la démarche en élaborant une planification pluriannuelle de gestion des espaces publics visant à réduire également l’utilisation des produits phytosanitaires sur la voirie et les trottoirs. Et depuis mai 2016, la Ville n’emploie plus, non plus, de produits phytosanitaires sur la voirie et les trottoirs.

Face à la suppression des produits phytosanitaires, les espaces verts ont modifié leurs méthodes de travail pour être au plus près de la nature :

Un plan de désherbage alternatif à l’utilisation de produits chimiques :

  • Désherbage mécanique dans les caniveaux grâce à l’achat en 2017 d’une balayeuse aspiratrice de voierie de type compacte de 4m³ par le service Propreté. Elle est dotée d’un 3e bras mécanique spécial désherbage pour une efficacité optimale sur l’ensemble des voieries de la commune (fil d’eau, bordures de trottoirs, tout espace accessible par la balayeuse). Labellisée norme antipollution Euro 6, ses émissions de CO2 sont limitées.

Le coût de cette balayeuse s’est élevé à 141 218,70 € HT, subventionnée à hauteur de 34 420 € par l’Agence de l’eau Seine Normandie dans le cadre du plan 0 phyto dont l’un des objectifs est la limitation de la pollution des nappes phréatiques. 

  • Désherbage manuel par les agents qui utilisent la binette pour les bords de trottoirs, cours d’écoles, pieds d’arbres, parvis de l’Hôtel de Ville…
  • Désherbage mécanique réalisé par des camions de balayage d’un prestataire sur les grands axes
  • Désherbage thermique au gaz opéré lors de campagnes de désherbage thermique  4 fois par an.

Alors que la loi ne l’oblige pas, il est à noter que les deux cimetières de la Ville sont également entretenus de façon écologique. Dans le cimetière paysager, 2 passages de balayeuse sont organisés avant et après l’automne pour limiter les mousses dans les allées principales et secondaires.

Les passages du souffleur électrique pour souffler les feuilles, en remplacement du souffleur thermique, plus polluant a été doublé. 

Gestion des ressources naturelles et préservation de la biodiversité

Concernant l’amendement des massifs fleuris, la Ville utilise des engrais végétaux et organiques pour le fleurissement ainsi qu’un stimulateur racinaire mycorhizien pour les arbres qui favorise la vie microbienne du sol et permet de recréer de la matière nutritive naturelle.

Chaque massif fait l’objet d’un paillage organique à base d’écorce de peuplier visant à limiter le développement des mauvaises herbes, à conserver l’humidité et à améliorer la qualité du sol.

L’arrosage des compositions se fait en dehors des heures chaudes. Programmé en fin de nuit, cette adaptation des horaires permet d’économiser l’eau en respectant les besoins de la plante.

En 2017, deux stations de 12 sondes tensiométriques ont été installées au stade Maurice-Baquet. Elles mesurent l’état de disponibilité en eau du sol, permettant ainsi aux agents de prévoir des arrosages uniquement quand la terre en a besoin. L’objectif est de diminuer de 30% les arrosages sur une année.

Des sondes seront aussi installées dans les plantations du mail des Saules.

Concernant le traitement des arbres, les jardiniers utilisent des produits à base de végétaux fermentés tels que la consoude, l’ortie et des algues

Faîtes du DD

Chaque année, une fête du développement durable est organisée à Guyancourt : animations, ateliers, marches actives… et tant d’autres activités vous sont proposées !
Pour ne pas la manquer Inscrivez-vous à la lettre d’informations de la Ville ou à celle du Développement Durable en bas de cette page.

 

Pictogrammes développement durable Kézako ?

Vous les voyez régulièrement dans le Guyancourt Magazine et devez vous demander ce que représentent ces petites pastilles de couleur.

Il s’agit de pictogrammes qui vous permettent d’identifier les actions « Développement durable » de la Ville et de ses partenaires.

Trois d’entre eux représentent les trois piliers du Développement durable : l’environnement, l’économie, la solidarité. Un quatrième intitulé éducation et citoyenneté illustre les actions de communication et de sensibilisation proposées aux Guyancourtois. Un cinquième représente toutes actions menées afin de réduire la consommation énergétique.

Inscrivez-vous à la lettre d’information du Développement Durable de Guyancourt

Inscrivez-vous

Aux lettres d’information du Développement Durable

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d`information ainsi que des informations concernant les activités de Développement Durable. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la lettre d’information.
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×