LES GROS MOTS

Un groupe d'adolescents vêtus de gilets oranges et de bonnets de laine lève les bras comme pour une arrestation.

Dans une société où prononcer un mot interdit peut être dangereux, les mots sont une arme. Mais leur usage peut se payer très cher…

Dans les quartiers nord de la ville, des patrouilles circulent pour contrôler le niveau de langage des jeunes citoyens. Prononcer un mot interdit peut être passible de poursuites. Seule la pratique de la langue dominante est autorisée. Dans les quartiers, la force du langage a remplacé les tirs de kalach. Ça fuse dans tous les sens et l’état policier a beaucoup de mal à riposter …

Avec cette création, Hervé Mestron investit le champ du langage. Pour parler d’autoritarisme, évidemment, mais aussi pour réinvestir cette formule de William Burroughs « le langage est un virus ». Oui, il y a bien des mots qui font peur, qui puent, qui déstabilisent : les mots de la colère et de l’amour.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×