JE ME SUIS PRIS LA TÊTE D’UNE IMMENSE CARESSE ET LE CIEL ÉTAIT DEVANT MOI

« Allez ! Debout ! Tu iras loin, toi ! Le monde est devant toi ! »

Des jeunes gens sont face à nous. En sortie de guerre. Celle de tous les jours, avec sa violence, sa misère, sa solitude, son désenchantement. Ils se préparent à reprendre la marche pour avancer. Et on va loin, ensemble, sur place, dans un théâtre. Faut-il nécessairement des pieds pour avancer et gagner le monde ?

Neuf jeunes gens qui se sont emparés des arts, le théâtre, le chant, la danse, la peinture et qui vont dans un élan poétique s’exposer comme le serpent ou le papillon le font quand il s’agit de grandir. Et ne nous y trompons pas. Nous sommes ici dans le geste le plus noble du théâtre. Car en osant être devant, en face, c’est bien nous, chacun d’entre nous qu’ils mettent violemment et sensiblement sur scène.

En partenariat avec l’Envol, la Sauvegarde des Yvelines et la mission locale de Saint-Quentin-en-Yvelines

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×