ISTIQLAL

La quête de Leïla, jeune femme d’origine irakienne, éprise d’un correspondant de guerre, pour comprendre ses racines.

Leïla ne connaît pas l’arabe, la langue de sa mère. Celle-ci refuse de la lui apprendre alors la jeune femme s’interroge, veut accéder à son histoire et tente de recomposer un passé familial lourd de secrets. Sa rencontre avec Julien, correspondant de guerre, fait ressurgir des générations de femmes sacrifiées sur l’autel de la violence.

C’est avec une infinie délicatesse que cette fresque familiale vibrante explore les questions de l’impérialisme colonial, de la (dé)colonisation des corps féminins et des stigmates qui, de mère en fille, se transmettent par le sang. Une autre histoire des colonies peut-elle s’écrire ?

 

L’interprétation tout en finesse des comédiens, l’alternance entre l’émotion et la drôlerie, la douceur et la colère, la poésie et l’action en fait un moment de théâtre jubilatoire, où le plaisir de voir se conjugue à la joie de comprendre. Une réussite magistrale ! — La Terrasse

Dans le cadre de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes

Spectacle lauréat du Groupe des 20 théâtres en Île-de-France. En partenariat avec le Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale

 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×