HYMNES BYZANTINES

Compositrice et hymnographe byzantine du IXe siècle, Sainte Cassienne de Constantinople précède les autres musiciennes occidentales de plus de deux siècles. Parmi la cinquantaine de chants liturgiques qui lui sont attribués, son oeuvre la plus célèbre est une hymne chantée durant la Grande et Sainte Semaine, Seigneur la femme qui était tombée en une multitude de péchés, inspirée de l’Évangile selon Luc (7 : 36-50), racontant le geste d’amour de Marie-Madeleine qui lave les pieds du Christ, les oint et les essuie avec ses longs cheveux.

L’Ensemble Les Solistes de la Musique Byzantine, dirigé par Frédéric Tavernier-Vellas, révèle la beauté de ce répertoire alliant une sensibilité artistique d’une grande finesse et une maîtrise parfaite de la rhétorique poétique à une théologie mystique inspirée.

Dans le cadre du Cycle Sacrée Musique !, du Temps des Femmes, et du projet consacré au matrimoine.

En collaboration avec La Batterie – Pôle Musiques de Guyancourt.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×