Danser la faille + Tout ce fracas

Deux représentations qui se suivent, portant sur notre rapport au corps. A-t-il des limites ? Tous les corps peuvent-ils danser ?

Dans Danser la faille, l’une est en fauteuil roulant, l’autre pas. Tous les deux racontent. Tous les deux dansent et s’interrogent : qu’est-ce qui fait que je danse ? C’est quoi un corps dansant ? Est-ce forcément un corps parfait, un corps performant ? De la parole à la danse, le duo explore les cassures, les fragilités et nous montre comment les failles peuvent être sublimées.

Dans Tout ce fracas, Sylvère Lamotte cherche à éprouver le corps et ses limites et à répondre à la question : Que peut le corps ? Au fil de ses créations, la réponse est une découverte émerveillée du déploiement des possibles. Trois danseuses s’exposent sans fard et offrent une danse brillamment essentielle, fichée au plus profond, là où on ne peut cacher ni mentir. On y entend le fracas de l’espoir.

« Dans Tout ce fracas, Sylvère Lamotte interroge avec délicatesse la puissance d’agir du corps, qu’il soit traumatisé ou non. » – Delphine Baffour / La Terrasse

 

Dans le cadre du festival Imago, Art et Handicap.

La Ferme de Bel Ebat, Place de Bel Ebat, Guyancourt, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×