À MON BEL AMOUR

Huit danseurs et danseuses virtuoses, aux styles différents, de la danse classique au voguing en passant par le krump, le popping, la danse contemporaine ou le waacking, exaltent tels des animaux en pleine parade la notion de beauté.

Dans À mon bel amour, tout est symbole : le geste, le rythme, le style vestimentaire, l’apparence… Alors pourquoi danse-t-on ? Par fierté, par narcissisme, par amour de la beauté, par besoin de s’exprimer, pour appartenir à une communauté ou pour se sentir exister ?

Avec cette dernière création, la talentueuse chorégraphe Anne Nguyen interroge le regard du spectateur sur le corps, sur la beauté, la féminité, la virilité, la sensualité, l’animalité, l’identité mais aussi sur la danse elle-même.

Cette chorégraphe prodigue est la nouvelle chef de file d’un hip-hop intelligent et engagé – Paris Capitale

 

En partenariat avec La Commanderie – Mission Danse de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Dans le cadre du festival Kalypso


Première partie : La Compagnie Maria Mendy présente un extrait de sa nouvelle création “Triple Corde”

Deux valent mieux qu’un parce qu’ils ont une belle récompense pour leur dur travail.
Car si l’un d’eux tombe, l’autre peut le relever.
Mais qu’arrivera-t-il à celui qui tombe et qui n’a personne pour le relever ?” 

La dernière pièce de la chorégraphe Maria Mendy explore la question de l’amitié et de l’entraide : pour être heureux, nous avons besoin de nous sentir aimés, mais ne faut-il pas, pour cela manifester son amour et accepter la collaboration d’autres personnes ? Les danseuses et danseurs de la compagnie développent un hip-hop puissant, dynamique et original offrant une interprétation généreuse et une écriture corporelle très personnelle. 

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×