Le projet éducatif de territoire

Enfants maternelle jouant sur des tables

Depuis 2015, la Ville est inscrite dans un Projet Éducatif de Territoire (PEDT) pour améliorer le parcours des petits Guyancourtois avant, pendant et après l’école.

La Ville a fait de l’Éducation de ses 3 830 écoliers sa priorité. Suivant la réforme des rythmes scolaires, et afin de favoriser un parcours éducatif de qualité et d’améliorer « temps d’école » et « temps périscolaires » (accueil du matin, du soir et du mercredi), la Commune a formé un groupe de travail réunissant plusieurs de ses services, des parents d’élèves, des représentants de l’Éducation Nationale et des professionnels extérieurs de l’enfance (Harry Ifergan et Katy Bonnard tous deux psychologues et Aude Matt, médiatrice école-famille).

Améliorer les transitions

Le Projet Éducatif de Territoire de la Ville s’articule autour de 3 axes :

  1. Améliorer les transitions. « L’idée est que le passage de l’école à l’accueil de loisirs, et vice-versa, se fasse dans la fluidité et sans rupture pour l’enfant » indique François Morton, Adjoint au Maire chargé de l’Éducation, de la Politique de la ville et de la Jeunesse.
  2. Permettre à l’enfant de cerner les règles propres à chacun des univers dans lequel il évolue et de favoriser le dialogue entre les équipes de l’Éducation Nationale et celles du service Périscolaire.
  3. Mise en œuvre de projets communs pour créer une continuité entre l’école et l’accueil de loisirs, comme les jardins pédagogiques par exemple, utilisés avec les enfants à la fois par les enseignants et les animateurs.

Un site pilote au Pont du Routoir

Dans le cadre du nouveau PEDT 2019-2021, le groupe scolaire Marie-Pape-Carpantier / Francine-Fromont / Georges-Politzer a été choisi pour mener une expérimentation et concrétiser les différentes réflexions.
Afin d’appréhender ce nouveau mode de travail et de relation, la Ville prend en charge 18 heures de formation pour tous les agents du site. La première était sur le thème « mieux se connaître, pour mieux se reconnaître », afin d’identifier le rôle de chacun auprès des enfants. Les équipes ont échangé autour des valeurs éducatives communes et de leur mise en œuvre via un projet partagé par tous.

« Nous allons aussi travailler sur la création d’un carnet de liaison commun à l’école, aux parents d’élèves et à la Ville » explique François Morton. D’autres sites d’expérimentations devraient voir le jour à la rentrée 2019.

Plan mercredi

Pour poursuivre la dynamique de son Projet Éducatif de Territoire, la Ville a intégré le dispositif gouvernemental « Plan mercredi », qui a pour but d’offrir un temps périscolaire de qualité labellisé et en lien avec le PEDT. Si ce plan permet un assouplissement du taux d’encadrement, la Ville souhaite en revanche conserver le sien dans l’intérêt des petits Guyancourtois (un animateur pour huit en maternelle et un pour douze en élémentaire). Elle poursuit ainsi son projet éducatif et pédagogique de qualité.

Retrouvez ce sujet développé en page 16 du Guyancourt Magazine 536

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×