Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Métro du Grand Paris, la gare de Guyancourt menacée, le M...

Métro du Grand Paris, la gare de Guyancourt menacée, le Maire et l’équipe municipale mobilisés

Entreprise , Famille , Jeune , Nouvel habitant , Senior
Le Maire de Guyancourt se bat pour conserver le métro

La Municipalité a appris il y a quelques jours que le projet de ligne 18 du métro du Grand Paris Express risquait d’être abandonné (en totalité ou partiellement dans sa partie Yvelinoise) ou reporté. Aucune décision n’a encore été prise par l’État mais les signaux sont suffisamment forts pour être inquiétants. Les Yvelines pourraient être le seul département francilien à ne pas être desservi par ce transport en commun structurant en Ile-de-France !

«   L’abandon de la ligne 18 serait une grave erreur , explique Marie-Christine Letarnec, Maire de Guyancourt. Nous travaillons depuis des années pour que la gare de Guyancourt-Saint-Quentin-en-Yvelines voie le jour et s’insère au mieux dans notre commune. Le projet est déjà très avancé et les obstacles techniques levés. Ce serait un gâchis immense de tout abandonner maintenant. L’État ne peut pas ignorer plus d’un million d’Yvelinois et ce formidable bassin d’emplois que re-présentent Guyancourt et Saint-Quentin-en-Yvelines . La Ville compte près de 2 000 entreprises, dont le Technocentre Renault, Bouygues Challenger, le Crédit Agricole, Malakoff, Sodexo, Égis et plus de 33 000 emplois. Guyancourt est la locomotive économique de Saint-Quentin-en-Yvelines, deuxième pôle économique d’Île-de-France . »

Les enjeux en matière de mobilité sont tout aussi essentiels pour les Guyancourtois et les Franciliens : nos habitants, nos étudiants, les collaborateurs d’entreprises et au-delà tous les acteurs du territoire ont besoin de cette gare qui reliera l’aéroport d’Orly à Guyancourt, puis Versailles. Abandonner ce métro, c’est renoncer à désengorger les axes de circulations routières est/ouest, qui sont quotidiennement asphyxiés (RD 36, RN 286, avenue des Garennes, etc.) et qui contribuent grandement à la pollution atmosphérique.

La ligne 18 répond ainsi pleinement aux priorités du Président de la République, annoncées le 1er juillet dernier, en matière de « transports du quotidien » et de mobilité journalière domicile/travail/loisirs. Les déplacements est/ouest demeurent très nombreux puisque les agglomérations de Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris Saclay partagent des enjeux scientifiques, économiques et urbains dans le cadre de l’Opération d’Intérêt National Paris Saclay. Le cluster « Paris Saclay » (*) puise sa force dans le pôle scientifique d’excellence et l’attractivité des grands pôles d’activité économique de ce grand territoire. La ligne 18 du Grand Paris doit être la colonne vertébrale du projet Paris-Saclay.

 

 « La gare ne peut pas être une variable d’ajustement budgétaire , poursuit le Maire, les enjeux sont beaucoup trop importants. Ce serait remettre en cause la construction de logements prévus et l’arrivée de nouveaux habitants, qui auront évidemment des besoins en matière de mobilité quotidienne, de services publics et d’activités économiques et commerciales. »

Le Maire a d’ores et déjà interpellé l’État, qui avait pris des engagements auprès de la commune et de Saint-Quentin-en-Yvelines . Marie-Christine Letarnec a aussi très vite pris attache auprès de nos partenaires économiques et institutionnels, ainsi que les autres élus du territoire, tous mobilisés dans le même sens. Elle a également alerté le Président de la République et sollicité un entretien avec le Premier Ministre afin que soit préservés la gare de Guyancourt et le tronçon Yvelinois de la ligne 18.

 

(*) Cluster scientifique : Université Paris Saclay, CEA, ENS Cachan, École Polytechnique, Agro-Paris Tech et INRA, Centrale-Supélec, Estaca, CNRS... Cluster économique : 165 000 emplois et quelques 14 000 entreprises (Technocentre Renault, Bouygues Challenger, Safran, Crédit agricole, Thalès, Fiat, Mercédès... mais aussi toutes les pépinières d’entreprises).