Vous êtes ici : Accueil / Services en ligne / Actualités / Le budget 2018

Le budget 2018

Un budget stable et sans augmentation d'impôts

Le 6 avril dernier, le Conseil Municipal a voté le budget pour l’année 2018 et a ainsi statué sur les dépenses et recettes à venir. Malgré les contraintes financières, la Ville continuera notamment à donner la priorité à la solidarité et préservera les services aux habitants.

Chaque année, le vote du budget par le Conseil Municipal marque un temps fort de la vie de la commune. Outre le fait que c’est un exercice obligatoire, il permet aux élus de mener à bien le projet de Ville pour lequel les Guyancourtois ont voté.

Le budget 2018 comprend : 

  •  47 334 860 € de dépenses de fonctionnement
  •  19 358 665 € de dépenses d’investissement.

La section de fonctionnement correspond aux charges courantes indispensables au bon fonctionnement des services publics (les salaires des agents, l’électricité, le gaz…). L’enveloppe d’investissement concerne les biens immobiliers, à savoir tout ce qui enrichit le patrimoine de la commune comme les nouvelles constructions, les travaux de réhabilitation ou encore l’acquisition de matériel.

Contrairement à l’État, les villes sont obligées de présenter un budget équilibré.

À Guyancourt, la feuille de route se centre sur trois priorités au cœur du projet de Ville porté par le Maire et l’équipe municipale : la Solidarité, l’Éducation et le Développement durable.

Assurer les aides sociales

Grâce à une gestion saine des finances publiques, la Ville maintient des taux d’imposition stables (zéro augmentation d’impôts) et continue d’assurer des aides sociales pour répondre aux besoins de ses habitants. Les quotients familiaux mis en place permettent aux familles de ne pas payer le coût réel des prestations. Pour 2018, la solidarité est donc pérennisée et les grands projets prévus verront le jour notamment dans les domaines de l’éducation, de la jeunesse et de la petite enfance.

Investir pour l’avenir

L’aménagement d’un espace dédié aux 16-25 ans prévu dans le cadre d’une concertation avec la jeunesse, va s’accompagner de la reconstruction du skate-parc et de la rénovation énergétique de l’établissement Maximilien-Robespierre dans une démarche de développement durable.

Prévenir plutôt que guérir, c’est le credo de la Ville qui alloue chaque année 600 000 € à l’entretien de son patrimoine et à l’amélioration de son cadre de vie. Parmi les travaux programmés figurent la mise aux normes d’accessibilité de nombreux bâtiments et espaces publics, le remplacement des éclairages par des systèmes de leds, la réfection des toitures du terrain de tennis Les Trois mousquetaires, de la crèche de La Noël et du groupe scolaire Marie-Pape-Carpantier. Enfin, de grandes opérations vont changer la vie de la ville, notamment la réhabilitation du Mail des Saules.

BERNARD TABARIE,
Adjoint au Maire,chargé des finances, des travaux et du cadre de vie

« Le budget est stable par rapport à l’exercice précédent. Nous maintenons notre politique de solidarité, d’éducation et de développement durable. Nous avons pris des mesures phares qui confirment ces priorités et se reflètent aussi bien dans les dépenses de fonctionnement que d’investissement, comme l’ouverture d’un espace pour les jeunes, d’un lieu d’accueil parents-enfants et d’un relais pour les assistantes maternelles. Nous avons également prévu un renforcement de l’équipe informatique de la Ville pour répondre aux besoins des écoles en termes de nouvelles technologies. D’autre part, il faut souligner que les taux d’imposition restent identiques. Il n’y a pas d’augmentation d’impôts ».